12 mai – Châteaux d’Ecouen, de la Reine Blanche et de Chantilly

Un petit retour en arrière

Déjà vendredi, 2 jours que je suis rentré et j’ai à peine roulé 2 km pour faire le plein. Je note à cette occasion que le passage sur réserve affiche automatiquement le kilométrage effectué depuis cet événement. Très pratique, mais un peu stressant en rase campagne, je suppose.

Je prépare donc une petite ballade autour de Paris et me souviens de mon envie de visiter Chantilly. Telle sera donc ma destination.

La prévision météo de samedi annonçant de la pluie, ce sera donc une sortie dominicale, plus ensoleillée a priori, mais un peu fraîche (13-14°C)

Alors, comme prévu ?

Et bien pas du tout, et ce pour 3 raisons :

  1. je suis parti plus tôt que prévu, j’ai donc inversé le parcours prévu pour éviter de me casser le nez au château d’Ecouen,
  2. les routes prévues le long des étangs étaient quasiment toutes réservées aux piétons ou chevaux, là aussi j’ai inversé le sens du parcours, en l’empruntant en partie depuis Chantilly,
  3. enfin, j’ai perdu mes lunettes dans un des étangs. Elles me sont tombées du nez lorsque je photographiais les cygnes et leurs petits. Remarquez que ça me pendait au nez : combien de fois ne les ai-je pas oubliées, posées sur le siège. je les ai même retrouvées une fois posées sur le pot d’échappement à l’arrivée sur le plateau d’entraînement ; elles étaient tombées et se sont fort heureusement coincées, ce qui fait que je ne les ai pas perdues sur l’autoroute en roulant.

Bref, j’ai préféré écourté le voyage pour éviter de rentrer avec les bouchons.

Le Trajet prévu

Vous pouvez sautez le texte si vous n’êtes pas intéressé par la construction du trajet

J’essaie d’adopter les idées qui me sont venues après mes premières expériences de voyageur. Je programme tout d’abord un chemin direct pour éviter les tours et détours en ville. Puis je consulte les guides touristiques pour y découvrir des points d’intérêts proches du parcours. J’en trouve 2 :

  1. le Château d’Ecouen transformé en Musée de la Renaissance par Malraux
  2. le Château de la Reine Blanche et la route des étangs de Commelle

Un coup d’œil sur la vue satellite de Maps me permet d’affiner le parcours en positionnant des points sur la route qui longe et traverse les différents étangs. Finalement j’obtiens un parcours de 112km d’une durée estimée de 4h12, sans les visites.

Les Sites

Les Etangs de Commelle et le Château de la Reine Blanche

Le Château n’est qu’un bâtiment rectangulaire, entouré de 4 tours et qui a servi de décors pour « Drôle de Frimousse », avec Audrey Hepburn et Fred Astaire.

Les étangs sont sympas, surtout pour une promenade à pied. Il existe quelques parkings situés à l’une des extrémités des digues séparant les différents étangs, ce sont les seuls accès réelleemnt praticables en voiture et en moto (sens interdits…)

Chantilly

Ça commence très fort, par la bibliothèque qui renferme quelques livres d’heures, dont celui du Duc de Berry :

Ensuite, c’est pire que la grande galerie du Louvre : des salles complètes, de toutes dimensions, couvertes de tableaux, majoritairement d’époques que j’apprécie peu. Néanmoins, au détour d’une salle, on tombe sur des Raphaël, un Botticelli et pleins de Jean et Nicolas Clouet (90 en tout…).

On trouve aussi 2 mosaïques de Pompéi, achetées au Roi de Rome avec le reste de sa collection. Ce dernier les avaient « mises en sécurité » chez lui.

Les 3 Grâces sont dans un petit cabinet, avec un Boticelli, qu’un reflet de lumière trop important dans la vitre de protection n’a pas permis de photographier. Ce cabinet contient d’autres œuvres intéressantes, comme des miniatures :

On trouve d’autres œuvres intéressantes, comme Le Bain de Madame d’Estrée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ou bien la première représentation picturale d’un repas au Champagne

Le déjeuner d’huitres – JF de Troy

Sinon, pour vous donner un aperçu du reste :

Les Jardins

Là aussi, beaucoup d’éclectisme : Jardins de Lenôtre, jardin anglais, jardin anglo-chinois (ne me demandez pas ce qui le distingue du jardin anglais…), un hameau pour imiter celui de Versailles…

Les Grandes écuries

J’ai peu d’affinités pour le cheval, la visite fut donc rapide d’autant que le spectacle était assez éloigné dans le temps. Séances d’entraînement des chevaux et des cavaliers :

Une réflexion

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :